Qui sommes-nous ?

Terre solaire s’appuie sur une équipe qualifiée
et animée par des valeurs communes.


Complémentarité de savoir-faire

Nous partageons le même objectif - donner entière satisfaction à nos clients en contribuant à la réduction
des émissions de CO2 de leurs bâtiments ou logements :

  • Terre solaire s’appuie sur les savoir-faire
    complémentaires de ses salariés :
  • Ingénieurs / Chargés d’affaires
  • Chauffagistes, climaticiens
  • Couvreurs
  • Eléctriciens
  • Conducteurs de travaux

Nos engagements

Terre Solaire se développe autour d’un engagement clair :
contribuer de façon concrète à la protection
de l’environnement en réduisant les émissions de gaz
à effet de serre des bâtiments.

Une démarche engagée

Au possible nous somes tenus

Le réchauffement climatique et la pollution de l’air et des eaux
représentent selon nous le plus grand défi de notre siècle.
Si nous ne connaissons précisément ni l’ampleur ni la vitesse
de progression de ce réchauffement – on parle de +1,4° à +5,8°
d’ici la fin du siècle - , les bouleversements qu’il peut engendrer
nous imposent de prendre nos responsabilités.
Réduire la consommation énergétique de nos bâtiments
et logements est à notre portée.

Réduire notre «empreinte écologique»

L’empreinte écologique est un outil qui permet d’évaluer quelle « surface » de nature nous utilisons :
surfaces de forêt nécessaires à l’absorption des émissions de CO2 générées par notre consommation d’énergie, surfaces agricoles et zones marines nécessaires à notre alimentation, etc.
On calcule que si l’ensemble de la population mondiale vivait comme le Français moyen, il nous faudrait au moins 3 planètes

Consommation énergétique du bâtiment et émission de CO2

Quelques chiffres éloquents fournis par l’Observatoire de l’Energie :

  • Le bâtiment représente 46% de la consommation énergétique totale de la France
    (soit plus de 70 millions de tonnes équivalent pétrole).
  • Il génère 1/4 des émissions de gaz à effet de serre (soit plus de 120 millions de tonnes de CO2).
  • Le secteur résidentiel, friand d’équipements de chauffage, représente à lui seul 2/3
    de cette consommation énergétique.
Le défi énergétique des bâtiments et des logements

Dans le cadre du protocole de Kyoto et des objectifs européens de mars 2007,
la France a prisl’engagement de diviser par quatre ses émissions de carbone à l’horizon 2050.
Pour les bâtiments et les logements, cela se traduit par la nécessité de réduire la consommation énergétique moyenne qui est aujourd’hui d’environ 200 kWh par an et par m² à 50 kWh par an et par m². Si l’on veut atteindre ces objectifs, les priorités sont claires : renforcer l’isolation des bâtiments, remplacer le chauffage au fioul ou au gaz par des énergies renouvelables et, bien sûr, adopter les bons gestes : éteindre la lumière, ne pas « surchauffer »…

Nos critères de succès

4 critères nous permettent de mesurer le succès de notre action :

  • - La satisfaction de nos clients, que nous mesurons après chaque
    installation.
  • - La réduction des émissions de CO2 permise par nos installations.
  • - La fierté de nos équipes d’appartenir à une société mobilisée autour de valeurs fortes :
    • La contribution à la protection de l’environnement.
    • La qualité du respect et de l’écoute au sein de notre équipe.
    • La reconnaissance du savoir-faire et du professionnalisme
      de chacun d’entre nous.
  • - Et enfin le résultat financier, car la protection de l’environnement doit
    s’accompagner de développement économique.